Enter main content
Annonces

Laurence Côté : une athlète qui a soif d’excellence

Premier Tech
-

Des objectifs ambitieux sont dans la mire de Laurence Côté – coureuse professionnelle et athlète Premier Tech. En effet, l’athlète de 29 ans vient tout juste de renouveler son partenariat sportif avec Premier Tech pour la prochaine année, en vue des Jeux olympiques de 2021. Toutefois, bien avant les Olympiques, les athlètes doivent déployer des efforts soutenus. La plupart du temps, leurs horaires d’entraînement sont bien garnis. Derrière sa joie de vivre contagieuse et son positivisme, Laurence Côté ne fait pas exception à la règle. 

6 : 00 — C’est en Colombie-Britannique, plus précisément à Victoria, que Laurence Côté se réveille tous les matins. Un sac de sport sous le bras, elle file rejoindre son entraîneure, Heather Hennigar, pour son premier entraînement de la journée.

9 : 00 — Laurence s’engage sur la piste d’athlétisme. Toujours très colorée, elle aime se démarquer autant par ses performances que par son originalité, portant un ensemble de sport tantôt rose fluo, tantôt zébré. Ce sport, elle l’a adopté dès son entrée au secondaire. Depuis, elle n’a qu’une idée en tête : participer aux 800 mètres des Jeux olympiques. 

12 : 00 — Trois heures plus tard, l’entraînement tire à sa fin. Au cours d’une seule semaine, l’athlète court près de 90 kilomètres en entraînement. 

12 : 30 — L’équipe de haute performance dont Laurence fait partie suggère fortement une séance de méditation à tous leurs athlètes. C’est le moment pour la coureuse de se remémorer ses grands succès et ses accomplissements sportifs depuis son départ du Rouge et Or de l’Université Laval. Cette équipe – auprès de laquelle elle a pratiqué l’athlétisme pendant plus de cinq ans – a joué un rôle phare dans ses débuts sportifs et a grandement permis à Laurence de forger son attache pour la course à pied.

13 : 00 — L’heure de la sieste. Tout athlète de haut niveau se doit de bien récupérer pour mieux performer. Il s’agit d’une phase essentielle et indispensable pour progresser dans son sport et éviter les blessures. Afin de favoriser la récupération, Laurence s’assure de se reposer, de bien s’hydrater et d’adopter une alimentation saine et équilibrée. 
    
14 : 30 — Les moments de répit ne sont jamais bien longs lorsque l’on s’entraîne au Centre national d’Athlétisme Canada. Après sa sieste, Laurence renfile ses chaussures de course : c’est l’heure du jogging. 

15 : 00 — Une courte séance de course à pied, suivie d’étirements ou de vélo attend la jeune athlète qui termine ainsi sa journée d’entraînement. 

16 : 00 — Avec un entraînement d’une telle intensité, la période de traitements est obligatoire. En effet, une blessure peut rapidement venir chambouler le futur d’une athlète. Bien que le contexte actuel de pandémie complexifie l’accès aux professionnels de la santé, Laurence – qui récupère actuellement d’une blessure au pied – se concentre sur le positif et complète ses entraînements écourtés par sa blessure par des heures dans la piscine, sur vélo et sur l’elliptique. Fait intéressant :  malgré les kilomètres en moins, elle a tout de même su améliorer sa forme physique par rapport à l’an dernier. 

18 : 00 — Laurence est de retour à la maison, dans un petit appartement de Victoria qu’elle partage avec son fiancé, lui-même olympien au 800 mètres. Il y a maintenant presque quatre ans déjà qu’elle y a aménagé et elle continue de s’adapter à son milieu. En effet, bien qu’elle soit une passionnée de la course à pied, la vie dans l’Ouest est bien différente de celle à Baie-Comeau, là où elle a grandi. « C’est un sacrifice, c’est certain. Mais j’aime trop la course pour ne pas le faire », explique la coureuse. 

20 : 00 — Ce soir Laurence dormira à poings fermés, une autre journée aussi chargée l’attend le lendemain. Le quotidien d’un athlète est en constant mouvement ! Elle s’endort avec une seule idée en tête : s’améliorer continuellement et être la meilleure version d’elle-même, sur la piste comme en dehors!

 


 

Sachant qu’un adulte moyen lit près de 300 mots par minute, le temps que vous lisiez cet article, Laurence a déjà pris 800 mètres d’avance sur vous et atteint son standard olympique. 

 

1 minute. 59 secondes. 5 dixièmes.

 

Laurence, toute l’Équipe Premier Tech est derrière toi!